• Bretagne, sable, rochers et tranquillité

    Bretagne, sable, rochers et tranquillité.

    11.07.2019


    Finistère nord et Côte d’Armor.

     

    Voilà pas mal d’années que j’apprécie de fouler les terres bretonnes pour m’y reposer loin des foules attirées par la chaleur et le bruit estival.
    Pays de caractère aux multiples facettes, terre parfois austère souvent révélatrice d’ambiances fantastiques, la Bretagne colle parfaitement à mes attentes.

    C’est en famille que nous posons pour quelques jours nos sacs et valises, d’abord dans le Finistère nord puis nous prolongerons l’aventure vers les Côtes d’Armor. 

    Nous arrivons dans notre petit village. Une maison discrète à quelques pas d’une longue plage plus habituée à imprimer les empreintes des bottes des pêcheurs qui rejoignent leur barque puis leur bateau, que celles des tongs des touristes.

    La dune, encore préservée par le respect des gens qui l’arpentent, borde la côte en laissant une flore typique, comme les panicauts maritimes aux reflets bleutés, et autre lagure queue-de-lièvre et leur boules cotonneuses qui s’illuminent dans un scintillement doré au soleil couchant.
    C’est justement à ce moment de la journée que je vais programmer un rendez-vous presque quotidien pour capturer les belles lumières.

    plage au couchant

     

    Selon la marée, le décor est tout autre. Les rochers et les lagons peuvent s’étendre au loin, ou être recouverts par la mer jusqu’au sable proche de la dune.

    Par chance, durant cette semaine, la marée est plutôt haute en fin de journée ce qui me laisse une composition vraiment agréable avec un défilé de nuages roses et ces beaux reflets au soleil couchant.
    Je ne me plein pas, les occasions seront multiples cette semaine.

    plage au couchant

     

    plage au couchant

     


    Ce matin nous allons nous promener jusqu’au phare de Pontusval. Un bel ouvrage qui balise la pointe de Beg-Pol depuis 1869 pour éviter les naufrages malheureusement trop fréquents avant lui.

    Phare de Pontusval

     

    Et chose étonnante, une brume de marée s’est levée ce matin et cela donne une ambiance mystérieuse. La dune surplombe une plage estompée par le brouillard, dans lequel s’enfuie la mer.

    Plage et brume maritime

     

    Je ne compte plus les soirées passées sur la plage à imaginer quelle forme les nuages vont-ils dessiner dans le ciel. Admirant les dernières couleurs chaudes de la journée et les doux reflets sur l’eau imperturbable.

    Ciel rougeoyant de Bretagne

    Dune et plage au couchant

    Sunset

     

    Un peu plus bas, ou peut-on dire plus à l’ouest du phare de Pontusval, se trouve le site touristique de Ménez Ham. Un petit village réhabilité en petites échoppes d’artistes. Et surtout une petite maison de pierre coincée entre deux gros rochers.
    Il s’agit d’un corps de garde érigé là et tourné vers la mer, pour surveiller la côte depuis le dix-huitième siècle. Occupé par des milices locales puis par des gendarmes, ce bâtiment très pittoresque mérite le détour.

    Menez Ham

     

    Ce coin de Bretagne est un vrai morceau de paradis. De nature plutôt active, je suis pourtant absorbé par la quiétude du lieu. Et nous n’hésitons pas à passer de nombreuses heures sur la plage à laisser nos pensées divaguer. C’est finalement ça le repos, on se pose un livre à la main, un œil sur les enfants qui jouent sur la plage ou même qui osent défier la froide température de la mer. Il est vrai qu’en Bretagne, il faut préparer son moral à accepter de se prélasser dans une eau entre 15 et 18 degrés.

    plage Finistère

     

    A l’extrémité de « notre » plage, j’aime l’appeler ainsi, on découvre une pointe merveilleuse. Neiz Vran, pointe sauvage, balayée par les colères du climat, un petit sentier permet de traverser une fine bande de terre qui mène sur un petit plateau herbeux entouré de rochers polis.

    Pointe de Neiz Vran

     

    A l’extrémité de la pointe, se dresse un énorme bloc de granite au sommet duquel un goéland avait choisi d’y façonner son nid. 2 poussins se promènent sur les quelques mètres carrés impatients de pouvoir faire confiance à leurs ailes pour découvrir le monde.


    Goéland sur son rocher

     

                     

    Le temps passe et il est l’heure d’abandonner le Finistère pour mettre le cap sur les Côtes d’Armor.

    Notre destination pour cette deuxième étape est la baie d’Erquy.

    Une petite ville côtière possédant une grande baie qui héberge un petit port.

    Erquy

     

     

    Nous improvisons une petite balade au-dessus de la baie. Un petit sentier monte à flanc de colline. Il nous rappelle d’ailleurs quelques souvenir de montagne en faisant chauffer nos mollets. Mais rapidement nous, atteignons un petit replat sur lequel se trouve le lac bleu. Une petite gouille toute discrète, cachée entre une végétation dense et une falaise aux roches rougeoyantes.

    Lac bleu

     

    Un autre moyen de voir la région c’est de la regarder par la mer. C’est donc lors d’une balade en bateau que nous découvrons le paysage vu sous un autre angle.

    Les falaises hébergent nombre d’oiseaux marins. L’œil aguerri, mon fils ne rate pas l’occasion de nous distiller ses généreuses connaissances d’ornithologie, malgré la période qui nous prive déjà de certaines espèces migratrices qui ont déjà mis les voiles. Néanmoins, nous observons avec plaisir, les grands cormorans, les guillemots de Troïl, les fous de Bassan, et bien d’autres

    Guillemot de Troïl

     

     

     

    Puis, au passage des pointes rocheuses, ce sont aussi des édifices de pierres qui nous surveillent, tels que le phare du cap Fréhel ou le château du Fort-La-Latte érigé au quatorzième siècle.

    Fort-la-Latte

     

     

    Après cette balade maritime, nous visitons par la terre la pointe du cap Fréhel. Un lieu que j’ai déjà eu le plaisir de découvrir, nous donne ici une nouvelle occasion d’admirer la côte découpée et impressionnante, avec en plus une fréquentation assez contenue.

    Un sentier longe la côte et nous offre une vue splendide en balcon. L’occasion d’observer d’autres oiseaux telles que les mouettes tridactyles, les juvéniles ont un dessin foncé sur le dos qui les rend particulièrement esthétiques.

    Mouette tridactyle

     

    Non loin d’Erquy, on découvre un estuaire marécageux qui expose un biotope intéressant. La flore y est particulière, typique de ces zones marécageuses comme les statices ou les salicornes. Ces dernières se consomment et complémentent agréablement les plats.

    Fleur du marais

     

    De belles balades côtières dévoilent des sentiers qui serpentent dans une sorte de steppe composée de bruyères et d’autres plantes rases, qui s’avance généreusement vers les falaises qui dominent de longues plages. Cela façonne un paysage vraiment sauvage et magnifique.

    Côte d'Erquy

     

    Un endroit qui m’a particulièrement plu était la chapelle Saint Michel juchée sur une tout petite île accessible qu’à marée basse. Cette chapelle a été édifiée en 1881 et était utilisée comme lieu de culte et de recueillement. Elle a été bâtie sur les fondations d’une ancienne chapelle cistercienne du XIIIème siècle.

    Ce petit bâtiment projette une sensation de tranquillité. Tout autour, la mer qui vient lécher les rochers sombres qui protègent cette petite maison de pierres.
    Mais il est important de surveiller la marée. En effet, la fine bande de galets disparait rapidement lorsque la mer monte. Il est même fortement déconseillé de s’aventurer dans l’eau tant les courants peuvent être forts.

    Chapelle Saint-Michel

     

    Depuis la plage, le contraste et les dessins du sable donnent des compositions formidables avec en prime, un ciel qui se charge juste comme il le faut

    Plage

     

    Nous finirons cette escapade bretonne par une balade aux lumières douces du couchant en baie d’Erquy. Les bateaux absorbent ces chaudes couleurs. C’est ainsi que nous quittons la région, ressourcés et remplis de belles images et de belles ambiances.

     

    Erquy, le port

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :