• Pointe d’Uble, sauvage

    Pointe d’Uble, sauvage. 


    Haute-Savoie, massif du Chablais. 

     

    2 Septembre 2018

     

    Forts de nos belles randonnées jusqu’à présent, nous avons avec mon fils, envie de partir une fois de plus, à la recherche des animaux de montagne. Cette fois, notre objectif est la colonie de mouflons qui habitent vers la pointe d’Uble.

    Cependant, la route du Praz-de-Lys fait l’objet de glissements de terrain rendant depuis 2 ans, l’accès totalement aléatoire. Nous choisissons de partir depuis le parking de Pierre Rouge, côté Sommand et d’ajouter 200m de dénivelés supplémentaires à notre promenade.

    Nous partons donc de bonne heure et amorçons une petite descente vers le petit village du Rosset.
    Le sentier est agréable, il passe par les très jolis chalets des Munes, puis longe le torrent de Boutigny non sans nous offrir une belle cascade.

    Cascade

     

    Puis nous changeons de rive pour suivre le chemin qui nous amène peu de temps après, au Rosset.

    Dès cet instant, la pente en sous-bois, devient raide et caillouteuse. A la sortie de la forêt, un petit pâturage pré-alpin nous permet même d’admirer un chamois qui broute tranquillement en lisière de forêt. Puis après une bonne montée, nous voilà arrivé sur une colline, proche des chalets d’Uble. La vue est splendide, un belvédère sur le Mont Blanc et tous ses voisins.

    montagnes

     

    Nous poursuivons et croisons des moutons qui broutent paisiblement les pentes herbeuses.

    Le sentier suit la crête jusqu’au sommet. Jusque-là, point de mouflon à l’horizon, mais quelques belles observations ornithologiques. Quelques buses variables nous survolent ainsi qu’un aigle royal un peu plus loin.

    Buse variable

     

    Nous atteignons le sommet à 1963m, et profitons de cette vision à 360 degrés. Les montagnes se parent de quelques écharpes nuageuses qui les habillent magnifiquement.

    L’éternel Mont Blanc au loin.

    Mont Blanc

     

    De l’autre côté ce sont les stations de Sommand et de Praz-de-Lys, avec le pic de Marcelly, la pointe de Haut-Fleury, la pointe de Véran, Chavasse, Chalune et le Roc d’enfer.

    Nous en profitons pour casser la croûte depuis cette splendide terrasse. Et là juste en contre-bas, c’est un aigle royal posé sur un promontoire qui surveille.

    Aigle royal

     

    Mais la rencontre de la journée sera encore plus spectaculaire. Un groupe de vautours fauves vient planer gracieusement juste au-dessus de notre tête. Un pur moment d’euphorie.

    Vautour fauve

     

    Certains nous paraissent vraiment proches, d’autres rasent les pentes abruptes du Roc d’enfer.

    Vautour fauve

     

    Vautour fauve

     

    Ils restent un long moment en notre compagnie pour notre plus grand bonheur. Puis disparaissent vers l’horizon. Nous faisons de même et entamons la descente.

    Nous en profitons pour encore observer le panorama depuis la bosse des chalets d’Uble.

    Pointe d’Uble, sauvage.

     

    Montagne

     

    Dans les bois que nous traversons quelle ne fut pas notre surprise de trouver ça et là de beaux petits bolets, que nous nous empressons de ramasser. En tant que bon amateur de champignons, je ne pouvais tout simplement pas passer à côté en restant insensible !

    Pour autant, la randonnée n’était pas terminée car il nous fallait remonter le long du torrent, et ces derniers kilomètres étaient… longs.
    Mais que de beaux souvenirs déjà gravés en mémoire.
    La montagne a su une fois de plus nous combler.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :