• Une voie lactée au Lac de Roy

    25 Mai 2017

     

    Lac de Roy  (46.143920, 6.572521)

     

    En cette belle journée de printemps, il m’était venu l’idée d’aller taquiner la Voie Lactée. Après avoir analysé plusieurs possibilités dans la région du Giffre et des environs, je m’étais décidé pour le lac de Roy.

    Un joli petit lac sur les hauteurs de la station de Praz-de-Lys, blotti contre les pentes du Pic du Marcelly. La pollution lumineuse devait y être raisonnable. Le cadre était agréable, entouré de beaux sommets, le Roc d’enfer, les pointes d’Uble et Chalune, et bien sûr le Pic du Marcelly.

    J’avais pris les renseignements utiles sur le net afin de m’assurer un bon placement.

    Les soirées étaient longues, aussi je savais que la session allait durer tard dans la nuit, ce qui promettait un réveil difficile le lendemain pour honorer mes obligations professionnelles, mais qu’importe.

     

    Je partis, le matériel sur le dos, empruntant le petit chemin au col de la Ramaz. L’approche est assez courte et sans difficulté.

    La nuit commençait à tomber. Au loin, on pouvait encore admirer la majestueuse chaîne du Mont Blanc captant encore les dernières lueurs du jour. Les premières étoiles commençaient à briller. L’ambiance me plaisait déjà.

     

    Une voie lactée au Lac de Roy

     

     

    J’arrivais sur le lieu une poignée de minutes plus tard. Je me suis mis à la recherche du meilleur point de vue. Mon idée était de faire un reflet de la voie lactée dans le lac, soulignée par les montagnes.

    Les minutes passaient et j’attendais patiemment au bord du lac que l’obscurité envahisse le paysage. Par moment, on pouvait entendre le coassement d’une grenouille, ou le vol tardif d’une libellule. Les étoiles, scintillaient de plus en plus dans le ciel, laissant ma curiosité chercher quelques noms connus, Jupiter, Venus, le bouclier d’Orion…

    Mais pas de trace de ma voie lactée. Peut-être trop de pollution lumineuse ? Ou alors un mauvais repérage.

     

    Tant pis, je décidai de changer d’endroit et de faire quelques clichés du ciel étoilé se reflétant dans le lac avec la montagne et ses névés. Une belle scène nocturne.

     

    Une voie lactée au Lac de Roy

     

    Ce n’est qu’en repartant, alors qu’il était minuit passé, que j’aperçu complètement de l’autre côté, traversant le ciel comme une autoroute enjambe une vallée, la voie lactée. Elle n’était pas là où j’imaginais et était peu aisée à repérer tant les lumières des villages et stations alpines étaient présentes. Mais elle était belle et bien là, alors il m’était impossible de ne pas capturer ce panorama.

    Tel un passage de lumière sillonnant le ciel d’Est en Ouest, chapeautant la pointe de Chalune, le Roc d’enfer et la pointe d’Uble, pour ce qu’il m’était permis de cadrer avec mon objectif.

    La scène me faisait penser à une pluie d’étoiles qui vient saupoudrer les sommets pleins de rondeurs et de douceurs.

    Cette expérience m’apporta un grand moment de plaisir et de tranquilité, mais m’appris également que je devais encore travailler mon sujet pour parfaire ma prise d’image…

     

    Une voie lactée au Lac de Roy

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :